Députés... ultra-privilégiés

Publié le par Kristov

Même les mafiosi n'oseraient pas voler autant d'argent au contribuable.

 

Allez lire ce dépliant très instructif sur leur régime de retraite :

http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/TRYPTIQUE_DEPUTES.pdf

 

Et pendant que vous y êtes, consultez d'autres dépliants de ce site pour comparer le déséquilibre profond des retraites entre salariés du privé et fonctionnaires.

 

Je soutiens partiellement l'action de cette association. Pourquoi partiellement ?

je suis pour un équilibrage des retraites, mais contrairement à cette association, je ne veux pas d'un équilibrage en fonction des cotisations :

- tout le monde n'a pas le même salaire (donc ne choisi pas combien il peut/veut cotiser)

- on ne peut cotiser qu'à hauteur de ses moyens

- tout le monde ne bénéficie pas du même environnement social, (relations, pistons, et autre) donc certaines personnes décrochent un emploi avec un très bon salaire alors que leur seul mérite est d'être le fils d'untel (absolument aucune allusion à Jean, fils de Naboléon, qui n'a finalement pas décroché le poste si convoité, mais un poste de consolation... Si lui peut avec un CV aussi vide obtenir un poste d'administrateur à l'EPAD, je peux sans aucun doute prétendre moi-même à la Présidence de la République, voir même à la présidence mondiale)

- par extension, certains travailleurs ou chômeurs sont réellement très méritants et compétents, mais parce qu'ils n'ont pas bénéficié d'un bon environnement social, ils ne trouvent qu'un travail à petit salaire, voir que des petits boulots, voir pas de travail du tout. Et je parle par expérience.

- enfin, tout le monde n'a pas les mêmes capacités. Tout le monde ne peut pas décrocher un doctorat. Est-ce que les détenteurs de CAP ou BEP sont forcément moins méritants que les ingénieurs ? Et les ingénieurs sont-ils forcément moins méritants que les docteurs ? Non !

 

Il ne faut pas confondre réussite et compétences, ni mérite et dons.

 

Donc, fonder la retraite sur une inégalité à la base ne peut pas être équitable. Le seul cas qui me ferai accepter que la retraite soit calculé sur les cotisations, ce serai que absolument tout le monde ait les mêmes conditions salariales, sans laissés pour compte (chômeurs, RMIstes, ...). Je sais bien que ce cas relève de l'utopie, je ne me fais pas d'illusion.

Pour ma part, une retraite juste est une retraite identique pour tous : même indemnité, mêmes avantages (de quel droit les sénateurs retraités bénéficient encore de trajet sncf gratuits ?), une retraite qui ne prenne pas en comptes qui a cotisé combien et pendant combien de temps !

Pourquoi je ne veux pas que le nombre d'annuités soit pris en compte dans le calcul retraite ? Tant qu'il y aura des chômeurs ce mode de calcul est absolument inégalitaire, car malgré ce qu'en pensent visiblement beaucoup de politiciens, LES CHOMEURS PAR VOCATION N'EXISTENT PAS !

 

Un chômeur par vocation serait donc quelqu'un qui :

- sait qu'il n'aura pas de retraite

- sait qu'il ne pourra jamais être propriétaire

- ne peut pas faire de projet d'avenir puisqu'il n'a pas d'argent pour financer un quelconque projet

- est toujours en conflit avec l'administration pour récupérer ses aides, souvent payées avec retard

- a toujours des fins de mois difficiles

...

ces hypothétiques chômeurs volontaires seraient donc des personnes qui accepteraient sans sourciller, voir avec plaisir, ces conditions de vie ? Ben voyons !

Publié dans atteinte à L'Egalité

Commenter cet article