"Les français, c'est moi" - ou les politiciens et leur ego

Publié le par Kristov

Il y a une habitude des politiciens qui m'horripile au plus haut point :

 

ils disent tous en substant "les français, c'est moi". En effet, dans tous les affrontements politiques, que ce soit entre partis, ou entre personnages, dès qu'il y a désaccord, il y a toujours un politicien pour dire "les français ne veulent pas ça", "les français ne sont pas comme ci", "les français veulent cela", "les français pensent comme-ci", "les français espèrent ceci"...

 

MAIS STOOOOOOP !

Vous avez réellement un égo surdimensionné pour oser croire que vous savez ce que pensent les français.

 

Vous avez, pour certains seulement, été élus (et encore, vous êtes nombreux à avoir été élus parce que les gens ont voté pour le "moins pire" des candidats et non pas parce que vos idées politiques les ont convaincus), cela vous donne le droit de parler au nom des français, mais cela ne vous rend en aucun cas omniscients de ce que veulent et pensent les français !

Si vous voulez vraiment savoir ce que veulent les français, faites des référendums dès qu'un projet de loi est sujet à controverse.

Commenter cet article

Jacquet 04/08/2010 14:38


J'aimerais bien qu'il ait des consultations nationales par internet. Il y aurait un site internet bien protégé ou chaque personne qui le souhaite, pourrait s'exprimer soit par un oui ou par un non,
soit par un choix entre plusieurs options. Chaque question pourrait rester disponible pendant quelques jours. A l'heure actuelle, il y a suffisamment de moyens pour aller sur internet même quand on
ne l'a pas chez soi.
De cette manière, on partirait sur des bases beaucoup plus exactes sur ce que pensent les français.
Cela dit, il faut que ce soit institutionnalisé. Il y a déjà eut, dans les années précédentes, des consultations sur, par exemple, "oui ou non aux OGM en France" mais elles furent faites à
l'époque, pendant les vacances de Pâques et sans publicité. De plus, les résultats ont tellement été négatifs que le gouvernement n'a pas jugé utile de faire valoir cette étude (pas utilisable pour
leurs intérêts).


prestal 04/08/2010 12:29


la contistution européenne... et dire que j'avais voté oui à l'époque. pauvre enfant naïf que j'étais.


Djer 04/08/2010 12:02


Mais non, un référendum ne sert à rien. D'ailleurs, si on vote mal, les politiques revotent pour nous. La constitution européenne, ça te dit quelque chose ?...


Kristov 04/08/2010 12:55



je n'ai pas dit qu'un référendum était utile pour le peuple... c'est juste que je ne crois absolument pas que les sondages représentent réellement l'opinion des français. Donc je conseille à nos
politiciens de faire des référendums pour savoir ce que pensent les gens. Je ne vais pas jusqu'à espérer qu'ils agissent en conséquence, je ne suis pas assez naïf pour ça.



prestal 04/08/2010 10:06


moi aussi j'ai toujours été amusé dans un premier temps, puis agacé, puis maintenant exaspéré de les entendre dire "ce que les français pensent ou veulent" ça c'est une technique de manipulation de
masse basique quand on veut faire de la propagande. on met en place "une idée" on la répète et on la fait passer comme ce que tout le monde pensent ou attends, aisni les plus faibles accrochent
directe et ceux qui n'accroche pas risque de passer comme anormaux.

dans le gendre il y a aussi ceux qui se font passer pour les "intellectuels". ceux là aussi me sortent par les yeux. ils écrivent des livres sont des soi disant experts dans tel domaine de pensée
du moins à ce qu'en disent les média qui les invitent.
et ces gens, pour moi, sont aussi puant que les politiciens, des gens qui vont débattre sur les plateaux télé en jouant à qui qui sera le plus politiquement correcte mais en se montrant faussement
rebelle et qui se battent à grand coup de convenance et de "là je pensent que votre idée est dangereuse" genre tu serais pas un peu facho toi?
mais en fait ils ne font rien, ils ne font pas penser les gens au contraire on est dans le théâtre, les vrais penseurs ne sont jamais invités justement à cause de leur idée révolutionnaires (au
sens du changement pas celui de la révolte armé) les autres ne sont que de blaireaux embourgeoisé vivant tous dans le même milieu, se connaissant tous, et ils ne pourrait jamais faire publier leur
livre si l'éditeur n'était pas un pote du lycée...


Kristov 04/08/2010 10:43



une réplique de plus en plus utilisés pour contrer un avis politique différent de celui qu'on prône : "la position que vous défendez est anti-républicaine"(cf dernièrement les propos de N.Morano
pour défendre la politique ultra-sécuritaire de Nicobouffon premier)... ben voyons ! Je ne suis pas d'accord à 200% avec le gouvernement, je suis donc forcément anti-républicain. Pour ma part je
suis seulement anti-bananier-républicain.